sorcières cyborg

Samedi 20 avril, je suis allé à la Gaîté Lyrique pour participer aux rencontres éditoriales qui avaient lieu dans le cadre de l’exposition Computer Girrls. Je suis arrivé devant la Gaîté sans encombres et je suis tombé direct sur Florian en tutu, m’est immédiatement revenue cette nuit où nous avions dansé comme des folles àLire la suite « sorcières cyborg »

About des/orientation and myself, by Bastian Neuhoser

Grâce à un ange surgi Boulevard Barbès à vélo le dimanche 31 mars, alors que je rentrais d’une soirée compliquée à la Grande Halle de la Villette où je n’avais pas pu rentrer pour assister à la performance de H., j’ai rencontré Bastien. Ce soir là Eva a pilé net quand elle m’a croisé BoulevardLire la suite « About des/orientation and myself, by Bastian Neuhoser »

La langue des oiseaux

C’est le printemps et on peut lire ici ou là des choses bien tristes sur le silence des oiseaux. Oui cela m’attriste beaucoup d’apprendre que de plus en plus d’oiseaux disparaissent, car je les aime, et je suis moi-même un oiseau. Je suis né Cuco, ce qui signifie coucou en espagnol.  Ce coucou m’a hackéLire la suite « La langue des oiseaux »

I REMEMBER III Londonian hacking « Behind the mask there is an other mask » : to Claude Cahun till Genesis P Orridge, transgendered links through times and spaces

Jeudi 24 août 2017 Il pleut. C’est un été triste. Juste idéal pour moi. Je viens d’arriver à Londres et je pense à mon dernier séjour en mai. Ce soir je comate un peu à Camdell Street où  j’attends tapi dans la pénombre de ma chambre étriquée que la nuit tombe vraiment pour sortir àLire la suite « I REMEMBER III Londonian hacking « Behind the mask there is an other mask » : to Claude Cahun till Genesis P Orridge, transgendered links through times and spaces »

Oiseau et simulacre, une tragédie interspéciste

C’est un destin digne d’un héros de tragédie grecque, accablé par un fatum qui le dépasse. Une mécanique cruelle et inéluctable, qui renvoie chacun à sa propre prison ontologique. C’est l’histoire de Nigel, le fou de Bassan, mort comme il aura vécu : seul. Un conte moderne fait d’amour, de mélancolie, et de faux congénères deLire la suite « Oiseau et simulacre, une tragédie interspéciste »

Devenir un hologramme

Le 24 décembre 2017, j’ai piraté l’installation de Ryoji Ikeda à la Grande Halle de la Villette lors du dernier Festival d’Automne. Avec l’Etat d’urgence, les lois sécuritaires et l’existence de cette loi de 2010 qui interdit de cacher ou de masquer le visage dans l’espace public, je ne peux exister : Toutes mes actions,Lire la suite « Devenir un hologramme »

I REMEMBER. Chap II Mort à Venise

Je suis à Venise. J’ai hacké la Biennale. Endolori mélancolique et écoeuré par cette ville bondée de touristes, je suis atteint non pas du syndrome de Stendhal qui m’aurait plongé dans une commotion esthétique devant trop de sublime, mais du syndrome de Mort à Venise. Je viens d’inventer ce nouveau syndrome à cause du filmLire la suite « I REMEMBER. Chap II Mort à Venise »

« I REMEMBER. Chap I : 6 years ago, about birth and rebirth

Je viens de recevoir un message de mon wordpress me souhaitant un heureux anniversaire. C’est la beauté transhumaniste du monde moderne que de voir la machine que l’on personnalise entretenir nos illusions de relations interpersonnelles. Tel.l.e un.e amoureu.x.se elle se manifeste soudain là où aucun autre être ne s’est manifesté. Elle pense à moi !Lire la suite « « I REMEMBER. Chap I : 6 years ago, about birth and rebirth »